Rechercher
  • Root & Branch

Notre GreenTEAM au service de la protection des espèces

Il y a environ un an, nous avons reçu l'accord pour aménager, en collaboration avec la section régionale Oberemmental de l'organisation suisse de protection de la nature Pro Natura et l'Office des forêts et des dangers naturels du canton de Berne, une grande haie sauvage et un étang naturel pour protéger le crapaud accoucheur. Notre GreenTEAM sera responsable des mesures d'entretien saisonnières.


En mars de cette année, nous avons pu achever les travaux sur le site de Schüpbach. L'Emmental, considéré comme le centre de répartition du crapaud accoucheur dans toute la Suisse, a connu un net recul de ses effectifs au cours des dernières décennies. L'objectif du projet de promotion de Pro Natura était de soutenir les populations et d'enrayer le déclin par la création et la revalorisation de plans d'eau et d'habitats terrestres.


L'étang de 50 mètres carrés nouvellement créé est situé à la lisière d'une forêt ensoleillée, sur une pente - ce qui n'a pas facilité le travail. Une autre difficulté a été les adaptations structurelles qu'il a fallu faire pour que le ruissellement provenant du fossé forestier alimente l'étang en eau, mais ne l'inonde pas en période de pluie. Des défis que nous n'aurions pas pu relever sans le précieux savoir-faire de Martin Rindisbacher.


Pour créer un habitat idéal pour le crapaud accoucheur, le terrain devait être mieux éclairé. Les troncs d'arbres que nous avons sciés dans la forêt ont ainsi été placés en travers du fossé forestier pour servir de barrages afin de réguler l'eau de l'étang.


La haie sauvage se trouve au-dessus de l'étang et s'étend sur environ 600 mètres carrés. Conformément au plan de plantation de Pro Natura, elle se compose exclusivement de petits arbres et d'arbustes régionaux. Ici aussi, l'inaccessibilité du terrain a rendu les travaux difficiles : Il a fallu une journée entière à notre GreenTEAM et aux collaboratrices de Pro Natura pour mettre en place les plants et les clôturer. Mais les efforts en valaient la peine : la haie sauvage se développe magnifiquement et pourra à l'avenir offrir un habitat, des lieux de nidification et des cachettes à toutes sortes d'animaux. Il faudra certainement encore un peu de temps pour que le crapaud menacé découvre la Nouvelle mare - le suspense reste entier !