Rechercher
  • Root & Branch

Abdalla Tenywa Juma Mzingo - le doux géant de notre famille Root & Branch



Abdalla Tenywa Juma Mzingo, en abrégé Dullah - également appelé "Stucki Chrigu" en raison de sa stature et de sa taille - est le doux géant de notre famille Root & Branch. Dullah suit notre offre d'inclusion EmancipAID et prépare actuellement le certificat fédéral de capacité (CFC) d'agent d'exploitation selon l'article 32 de l'ordonnance fédérale sur la formation professionnelle.


Dullah était déjà présent dans notre projet précurseur In-Limbo, où il travaillait comme encadrant et responsable de l'entretien et de la sécurité dans l'hébergement collectif de Büren an der Aare. Après le transfert des hébergements collectifs sous la responsabilité d'ABR (Asile Bienne et Région) à la Croix-Rouge suisse, Dullah a dû, comme tous les autres collaborateurs d'ABR, chercher un nouvel emploi.


Bien que sa passion soit l'informatique, Dullah a compris qu'une formation CFC avec diplôme lui ouvrait de nombreuses portes. Un diplôme professionnel selon l'art. 32 lui donne en outre la possibilité de suivre la formation en cours d'emploi, ce qu'il se sentait capable de faire en tant que personne disciplinée et expérimentée dans la vie.


Dullah a trouvé une solution de raccordement auprès d'un atelier d'une commune. Un coup de chance, car Dullah y est employé à 100% dans son métier d'apprenti et il peut mettre en pratique sur son lieu de travail la théorie qui lui est enseignée en une journée à l'école professionnelle.

 

«Je suis venu du Kenya en Suisse en 2012 parce que je voulais changer de vie. Parfois, les changements sont inévitables, parfois on les cherche pour différentes raisons.


Au Kenya, j'ai poursuivi quelques aventures entrepreneuriales. J'avais une boutique dans un village reculé où je vendais des pièces de rechange pour motos, une autre à Arusha où je vendais des playstations et des DVD, j'avais un cybercafé, je travaillais comme informaticien et je réparais des ordinateurs. Les ordinateurs sont ma grande passion depuis plus de 20 ans.


Je n'avais pas de véritable idée de l'Europe et de la Suisse. Elle était imprégnée de films, de musique, d'images de montagnes et d'argent facile. Mais dans la réalité, tout était différent.


J'ai grandi à Mombasa, une ville portuaire tropicale. Quand je suis arrivé ici en Suisse en plein hiver, j'avais froid même avec deux paires de chaussettes, trois vestes et des gants. Les montagnes sont magnifiques, mais le climat ! Au début, mon corps n'arrivait pas à s'y habituer.


Ensuite, il y a les différences culturelles fondamentales. Au Kenya, par exemple, nous parlons constamment à des étrangers. On parle, on plaisante et on rit. En Suisse, cette habitude a été moins bien acceptée - dans le bus, personne n'a bientôt plus voulu s'asseoir à côté de moi.


La meilleure vie en Suisse n'est pas gratuite. Il y a beaucoup d'obstacles à surmonter. Tu dois travailler dur pour y arriver, t'intégrer, apprendre de nouvelles langues, suivre une formation.


Au début, je n'étais pas du tout intégrée dans le système suisse et j'ai eu du mal à trouver un travail. Au Kenya, la plupart des gens regardent l'expérience qu'ils ont acquise dans un domaine professionnel, car tout le monde ne peut pas se permettre de suivre une formation scolaire.


De ce point de vue, Root & Branch a changé ma vie et élargi mes horizons. On m'a montré quelles démarches concrètes je devais entreprendre pour progresser professionnellement en Suisse.


Bien que mon bagage informatique ne soit pas reconnu ici, j'ai appris à comprendre qu'il existe des possibilités professionnelles pour moi avec mon bagage technique. Maintenant, je suis une formation d'agent d'exploitation CFC. J'aime travailler de mes mains, je suis souvent dehors à l'air libre et je fais des choses très différentes, de la taille des haies aux travaux d'entretien.


Le système de formation suisse est d'un niveau très élevé. Il faut s'exercer à la patience, c'est très important. Mais ce que tu auras appris te sera d'un grand secours, même pour ceux qui retourneront dans leur pays